HENRI CHEMIN - Le Formateur

"Le pouvoir ne vient que lorsque l'on a
la sagesse de ne pas en user" HC

 

Né dans une famille passionnée de spiritualité, Henri Chemin commence rapidement par s’intéresser à la lecture d’ouvrages de personnages tels que Krishnamurti, Gurdjieff, Steiner…Etc. Un peu plus tard, en 2008, et au fil des rencontres, il en vient à découvrir le monde des cercles initiatiques dans lesquels il effectue un parcours de quelques années. Se séparant par la suite de certains et continuant dans d’autres. De la Rose croix à la Franc maçonnerie en passant par le Martinisme ou encore les Elus Coëns…

Deux choses en découlèrent, un intérêt toujours plus ferme pour l’ésotérisme et l’occultisme, et le constat que l’accès à ses mystères nécessitait une rencontre remarquable.

A la suite de ce constat, il ouvre en 2012 à Paris une école d’ésotérisme, ne demandant à ses étudiants ni engagement ni croyances particulières. Cette école rencontre un grand enthousiasme du paysage ésotérique français. Elle s’étend ensuite à Bruxelles, à Lyon et à Genève. 

Elle accueille encore aujourd’hui de nombreux élèves et professeurs indépendants venant enseigner des matières comme la Kabbale, l’astrologie, la talismanie ou encore cartomancie… En parallèle de ce parcours dans l’ésotérisme, Henri Chemin, reçoit en 2009 une formation en Médecine traditionnelle coréenne qu’il complète ensuite de formations en Magnétisme, en hypno thérapie et en Energétique chinoise qui lui ouvrent une activité d’énergéticien qu’il pratique encore aujourd’hui.

Au cours de ces années d’études personnelles et d’enseignements, il acquiert, au fur à et mesure de l’expérience, une évidence qui transparait comme l’élément fondamental de ces textes et de ces formations : l’absolue nécessité de l’incertitude ! Lorsque le praticien ou l’enseignant commence à être absolument certain d’une notion, d’un avis, il s’éloigne de la notion même d’ésotérisme qui se veut adogmatique et profondément gnostique. Résumant cela par un texte :

« L’on peut retrouver aisément la loi d’analogie dans le combat millénaire de la science et de la foi. Nulle science ne peut découvrir quelque chose en dehors de son système sans faire appel à la croyance de l’existence de quelque chose d’inconnue. Mais nulle foi ne peut être sincère si le pragmatisme de la raison ne nous mène pas à envisager le fait que notre conscience est infiniment plus mince que celle de celui vers qui se tourne notre adoration. Alors la foi ne peut qu’évoluer, se transformer et intégrer à son perfectionnement une profonde humilité et une connaissance totale de son imperfectibilité. »

C’est dans cet angle qu’il promulgue une initiation intérieure qui accepte la sagesse des peuples, des religions, des mouvements sans jugement. Le véritable adepte se devant, pareil à un véritable scientifique, d’ouvrir ses yeux sur le monde et de laisser les avis contraires, les croyances différentes et les théories se nourrir les unes les autres. Lorsque l’égo nait chez un chercheur, d’occultisme ou de faits physiques, et qu’il lui importe plus de trouver que de chercher, alors il abandonne la possibilité de découvrir ce qui ne le fut pas déjà.

Henri Chemin continue donc aujourd’hui ses recherches personnelles tout en animant des séminaires et des conférences dans l’optique de découvrir plus profondément mais jamais parfaitement la nature du Divin et de l’Homme.

© 2019 Par Ecole de Mystères Internationale. 

  • w-facebook
  • Twitter Clean
  • w-googleplus
  • w-youtube